Françoise, artiste photographe

Francoise Holtzmacher, artiste photographe

Sydney n’était pas la première expérience à l’étranger pour Françoise.
Avec son mari elle a d’abord quitté la Belgique, dont elle est originaire, pour s’installer à Manille aux Philippines par deux fois.

Durant ces années, elle a donné naissance à ses deux filles ; la première est née aux Philippines, la seconde au Luxembourg. C’est en quittant Manille pour la seconde fois, que Françoise et sa famille sont venues s’établir à Sydney en décembre 2013.

 

[FICHE D’IDENTITÉ]

  • Habite à Sydney
  • Statut pro : artiste et conjoint d’expat
  • Secteur d’activité : photographie
  • Situation perso : famille
  • A déjà vécu une expérience d’expatriation avant l’Australie : oui
  • Arrivée en Australie en : décembre 2013
  • Visa à son arrivée : visa diplomatique
  • Son visa maintenant : visa diplomatique

Françoise est passionnée de photographie et s’intéresse aux questions liées à l’identité et à la culture des pays où elle vit ou voyage. La photographie est pour elle le mode d’expression de cette curiosité. Son regard ainsi traduit en des séries de clichés devient un relai pour montrer au monde ce dont elle est témoin. Ses sujets sont parfois légers et artistiques, d’autres fois sérieux et documentés. Aux Philippines Françoise est allée à la découverte des régions et quartiers locaux, à la rencontre de ses habitants et de leurs authentiques conditions de vie. Des expériences parfois difficiles, souvent troublantes et par dessus tout enrichissantes. A Sydney, elle poursuit et développe son activité, expose dans des galeries d’art et photographie les Sydneysiders dans les rues de la City, les touristes chinois sur la plage de Bondi Beach ainsi que les éléments naturels dont regorge la ville… En parallèle de sa vie australienne, elle voyage, souvent en Asie en retournant parfois aux Philippines d’où elle rapporte de nouveaux clichés.

Nous avons rencontré Françoise avec qui nous avons discuté du fait d’être une femme artiste photographe et maman vivant en Australie.

 

Extrait de son travail, disponible aussi sur son site internet : otherpix.com

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Vous avez beaucoup étudié la littérature, vous êtes artiste et passionnée de photographie, vous venez du vieux continent où la culture est un élément fondamental de la vie en Europe. Maintenant que vous vivez à Sydney, pouvez-vous nous dire comment vous trouvez la vie culturelle et artistique ici ?

Comme toute grande ville, Sydney compte des musées, des galeries d’art, des théâtres, des salles de concert et des festivals en tout genre, etc. Mais elle peut mieux faire. L’art et la culture suscitent un intérêt bien moindre par rapport au sport qui est roi dans ce pays. D’un autre côté, il m’a été relativement facile de rencontrer des photographes de renom et de nouer des contacts dans ce milieu.

 

Pouvez-vous nous en dire plus sur ces rencontres et comment elles ont joué un rôle dans votre carrière de photographe ?

Le premier exemple concret qui me vient à l’esprit : un des plus talentueux photojournaliste australien que j’ai rencontré lors d’un stage m’a recommandé le meilleur imprimeur de Sydney, si ce n’est d’Australie, pour les tirages numériques professionnels. Sans ça, je n’aurais pas su où m’adresser. Grâce à eux et à leurs précieux conseils, mes tirages sont toujours d’une qualité irréprochable. Je pense que, comme partout ailleurs, les contacts que l’on parvient à se faire jouent un rôle dans le développement d’une carrière. Certains photographes sont généreux et partagent leurs connaissances et savoir-faire, d’autres le sont malheureusement moins.

 

En quoi l’Australie vous inspire le plus pour faire de la photo ? Quels sont les sujets ou les endroits que vous aimez photographier ?

La nature, que ce soit l’océan ou les parcs nationaux (et même les parcs à Sydney), est merveilleuse et m’inspire beaucoup. J’aime particulièrement les arbres, tellement différents de ceux que l’on connaît en Europe. J’aime aussi photographier les gens dans la rue. Sydney offre une palette de personnages très différents d’un quartier à l’autre (les surfeurs le long des côtes, les hommes d’affaires dans le centre-ville, les jeunes branchés de Newtown, les commerçants de China Town, etc.). Je me promène presque toujours avec un appareil photo (autre que mon iphone).

 

Vous avez eu l’occasion de suivre des cours de photographie à Sydney. Existe t-il une approche australienne dans la manière d’enseigner ?

J’ai pris plusieurs cours à l’Australian Centre of Photography. Avant cela j’avais pris quelques petits cours aux Philippines. J’ai ensuite fait un stage en France. Je n’ai pas vraiment remarqué de différence entre ces enseignements. L’exigence artistique et les investissements personnels sont les mêmes.

 

En tant que maman et artiste vivant à Sydney, comment partagez-vous votre passion avec vos enfants ? Est-ce que Sydney qui est une ville résolument tournée vers les activités extérieures permet d’initier les enfants à l’art et si oui, par quels biais ?

J’emmène mes filles voir des expos le plus souvent possible. L’Art Gallery New South Wales propose souvent un « parcours enfant ». Mes filles prennent des cours de dessin, de théâtre, de musique et même parfois de photo (ceux-ci ne sont pas nombreux pour les enfants). Donc, oui, il y a vraiment moyen d’initier les enfants à l’art et la culture.

Nous avons emmené les filles voir plusieurs spectacles (cirque, comédie musicale, danse) à l’Opera House et nous ne l’avons pas regretté. Le choix des spectacles est varié, leur qualité est toujours excellente et le cadre absolument grandiose. Je me demande parfois si les enfants réalisent à quel point ils ont de la chance de fréquenter cet endroit. Les prix restent raisonnables pour un tel lieu.

 

Avez-vous déjà eu l’occasion d’exposer votre travail à Sydney ? Est-ce qu’exposer en Australie est différent de vos autres expériences ? En quoi ?

J’ai exposé plusieurs fois en Australie, notamment lors du Head On Photo Festival qui a lieu tous les ans en mai à Sydney. Il s’agit du plus grand festival de photo en Australie, et du deuxième plus grand au monde. J’ai également exposé à l’Australian Center for Photogrpahy et à l’Ambassade de Belgique à Canberra. Malheureusement exposer en Australie coûte cher. En plus de ses tirages, il faut, la plupart du temps, payer les galeries.

 

Quels sont vos prochains projets photos ?

J’aime travailler en même temps sur plusieurs projets très différents. Changer d’univers me permet d’être toujours inspirée. A Sydney, je documente actuellement les touristes asiatiques à Bondi Beach, les algues que je trouve sur les plages, les hommes d’affaires dans le centre-ville et les poteaux électriques. Je collabore également avec une institution de microfinance aux Philippines (ASA Philippines Foundation) et je propose des portraits de leurs clientes mais aussi du staff qui travaille très dur pour aider les pauvres. Un autre projet se nourrit de photos prises au gré des hasards lors de mes voyages (des photos de nature / paysage en noir et blanc). J’ai également entamé un reportage sur les personnes âgées qui travaillent, et j’aimerais en consacrer un aux enfants d’expatriés.

 

Est-ce que les gens se laissent facilement prendre en photo ? Réagissent-ils différemment en Australie ou aux Philippines ?

En général, les gens dans la rue sont soit indifférents, soit rivés sur leur téléphone portable, et donc, la plupart du temps, ils ne remarquent pas que je les photographie. Curieusement pour un pays qui raffole de restrictions en tout genre, et contrairement à la France, il n’y a pas (encore) de loi qui interdit de prendre les gens en photo dans les endroits publics. Les seuls lieux où c’est illégal sont le casino et le parc olympique. Sur les plages et dans les endroits très touristiques comme l’Opera House, il faut réclamer un permis pour la photographie commerciale. Sur la plage, je n’ai pas rencontré de problème non plus, mais je pense que cela tient surtout au fait que je suis une femme. Aux Philippines, les gens adorent être pris en photo et le réclament même, ce qui fait que les photos prises sur le vif, ou « volées », ne sont pas toujours chose aisée. J’aime photographier les gens au naturel, plutôt que de les faire poser.

 

Quelles sont les choses qui vous plaisent le plus en Australie ?

La vie à l’extérieur, le contact immédiat avec une nature impressionnante, et surtout la proximité de l’océan.

 

Pendant votre temps libre, qu’aimez-vous faire à Sydney ?

Marcher, regarder, m’imbiber de l’environnement, et prendre des photos de ce qui m’interpelle.

 

Pour conclure, qu’est-ce que l’Australie vous a apporté ou a changé en vous ?

Toute expatriation offre des avantages et des inconvénients. En ce qui me concerne, c’est une expérience très positive. On apprend énormément, sur le monde, sur les autres et sur nous-même. Une découverte de tous les jours qui ouvre l’esprit et permet d’apprécier ce qu’on a trouvé dans un nouveau pays, mais aussi qu’on avait dans nos pays d’origine et dont on n’était pas toujours conscient.
J’essaie de ne jamais comparer les endroits où j’ai vécus, ils sont très différents et m’ont tous enrichie, au point de vue photographique mais surtout personnel. Aux Philippines, c’est l’humain qui m’a conquise, ici, c’est la beauté et l’immensité de la nature sauvage qui l’emportent.

 

Ses recommandations

Une promenade : la ‘Coastal walk’ de Coogee à Bondi.
Une plage : Bronte Beach ou Bondi Beach, le matin.
Aller boire un café : Berkelouw à Paddington, une librairie qui a une impressionnante collection de livres d’occasion.
Un restaurant  : Three Blue Ducks à Bronte.
Un musée  : State Library of New South Wales, toujours de très belles expos… gratuites (ce qui est rare à Sydney).
Une galerie d’art  : deux galeries photo: l’Australian Centre for Photography et la Stills Gallery à Paddington.
Une boutique  : Gorman.

 

→ Allez faire un tour sur OtherPix.com, le site internet de Françoise. Vous y retrouverez ses photographies ainsi que ses dates d’expositions.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s